mercredi 13 août 2014

Une part de ciel (Claudie Gallay)

Beaucoup de gens ont été déçus par ce nouveau roman de Claudie Gallay. Même si je n'ai pas été transportée, je ne suis pas de cet avis.

Certes, il y a des longueurs, il ne se passe énormément de choses et la fin ne nous apprend rien qu'on ne savait déjà. Mais il y a la jolie plume de Claudie Gallay, qui décrit si bien les lieux et les gens.

Il y a notre héroïne, un peu perdue, mais très attachante. Et surtout il y a tous les personnages secondaires qu'on a envie de rencontrer en vrai.

Oui, cela manque parfois de rythme. Mais l'ensemble est rattrapé par beaucoup de douceur et d'humanité.

Une jolie rencontre, à défaut d'être un coup de coeur.

RésuméAux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...
Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer, avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noël ?

4 commentaires:

  1. Bon, en ce qui me concerne, ce roman m'est presque tombé des mains, hélas... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma mère aussi a trouvé ça très ennuyeux!

      Supprimer
  2. Les déferlantes m'avaient ennuyée, globalement... donc pas envie de récidiver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, car il y a plus de longueurs que dans les Déferlantes.

      Supprimer

Merci pour votre commentaire!